Journal trimestriel - PS - Parti socialiste - Fédération de Liège

L'actualité de l'USC de

08-09-17 - OPERATION COOPSO - APPEL AUX USC ET SECTIONS

L'année dernière, le PS et l'ASBL Coopso s'étaient associés pour proposer un achat groupé d'énergie (électricité, gaz, mazout, pellet et bois de chauffage). L'opération fut un réel succès. Au total, l'économie réalisée par les ménages qui ont participé a atteint 469.000 euros !

Un nouvel achat groupé sera lancé en septembre. Cette année, nous ajouterons un achat groupé de vélos électriques.

Beaucoup de militants ont été enthousiasmés par l'opération menée en 2016 et nous ont sollicités pour renouveler l'opération. C'est aussi une belle opération de mobilisation sur le terrain, démontrant l'importance de l'ancrage local de notre parti.

Il s'agira, pour l'essentiel, d'organiser la distribution toutes-boites d'un feuillet expliquant l'initiative et les démarches pour participer à l'achat groupé et de proposer une (ou plusieurs) séance(s) d'information aux citoyens. L'ASBL Coopso et les experts du Parti en matière d'énergie (à l'IEV et dans les groupes parlementaires) peuvent accompagner et venir en appui de ta section ou ton USC.

Les USC et sections sont invitées à participer largement à cette opération et d'en informer  Nathan Lallemand (nathan.lallemand@coopso.be), coordinateur de l'ASBL Coopso. Nathan se tient également à ta disposition pour tout complément d'information.

 

Si tu souhaites en savoir davantage sur les activités de Coopso, tu peux visiter le site www.coopso.be.

 

 

06-09-17 - REGION - A.ONKELINX INTERROGE LE MINISTRE DE L'ECONOMIE: la discrimination à l'embauche

Monsieur le Ministre, il est vrai que, comme chaque matin, je fais ma revue de presse, je suis un lève-tôt. En lisant cette revue de presse de ce 31 août, j'ai manqué de tomber de ma chaise et j'ai avalé mon café de travers.

Je lis : « Le ministre Jeholet estime que la discrimination à l'embauche n'est pas une priorité », avec le message subliminal bien sûr qui dit « Messieurs les entrepreneurs – pas tous, ceux qui discriminent – continuez à discriminer, je vous protège ».

Monsieur le Ministre, c'est quelque chose que je trouve quelque peu scandaleux, sachant que même si nous ne sommes pas la Flandre, même si nous ne sommes pas Bruxelles, nous avons en Wallonie, un tiers de notre population qui est d'origine étrangère. Nous avons des personnes en situation de handicap, nous avons des travailleurs qui sont en recherche d'emploi et qui sont âgés, nous avons aussi des personnes en recherche d'emploi et qui évoluent dans des milieux socioculturels défavorisés. C'est pour tous ces gens-là qu'il y a une grande priorité. C'est une priorité absolue de faire en sorte qu'il n'y ait pas de discrimination à l'emploi.

Dès lors, Monsieur le Ministre, j'espère que les propos qui étaient repris dans la presse ne sont pas l'exacte vérité de ce que vous avez dit, sans quoi, très sincèrement, je vais m'interroger sur les politiques que vous allez mener en matière d'emploi.

En outre, j’espère que vous allez prendre ce problème à bras-le-corps, en sachant qu'entre 2015 et 2016, il y a eu 48 % de dossiers supplémentaires qui ont été traités par Unia.

Monsieur le Ministre, voici ma question précise : qu'allez-vous faire maintenant dans le cadre de vos politiques en faveur de l'emploi pour faire en sorte que l’on ne puisse plus discriminer les demandeurs d'emploi soit par rapport à leur origine soit par rapport à leur situation ?

Je vous remercie.

Réponse du ministre :

M. Jeholet - Monsieur le Député, manifestement, j'ai été élu ces derniers jours, et tant mieux, parce que c'est aussi les politiques en matière d'emploi qui sont en question.

La lutte contre la discrimination, Monsieur Onkelinx, est d'une importance capitale. Vous avez cité toute une série de discriminations d'ordre ethnique, par rapport au handicap, par rapport à l'âge et il y a une discrimination que vous n'avez pas citée : par rapport au sexe. Or – je ne suis pas spécialement proche des milieux syndicaux, mais j'ai, évidemment, des contacts avec eux – la principale discrimination est liée au sexe. Je veux avoir un diagnostic global par rapport à la discrimination.

D'abord, je vous le rappelle, vous le savez, il y a des lois au niveau fédéral qui existent, avec des sanctions pour les employeurs qui discriminent. C’est évidemment inacceptable. Je ne veux, toutefois, pas stigmatiser l'ensemble des employeurs, comme si, à un moment donné, tous les employeurs étaient face à des discriminations. Voilà une nuance que j'apporte à ce que vous avez pu dire.

C'est vrai aussi, on parle beaucoup de l'origine ethnique, il y a une diversité culturelle plus grande à Bruxelles qu'en Wallonie. Or, aujourd'hui, à Bruxelles, il n'y a pas de dispositif spécifique qui existe. M. Gosuin dit : « Voilà, je vais y réfléchir parce que la diversité culturelle est plus importante ». Vous avez parlé d'un tiers de la population étrangère en Wallonie, on est à 72 % à Bruxelles. Je l’ai dit, je le confirme, c'est une priorité, mais, avant tout, il importe d’avoir un diagnostic par rapport à la discrimination par rapport à un point de vue global, et puis nous pourrons voir comment on peut prendre des mesures au niveau de la Région wallonne pour accompagner les mesures fédérales, qui existent déjà aujourd'hui.

Je vous remercie.

Réplique du député :

M. Onkelinx - Je vois que les propos de M. Jeholet ont évolué en quelques jours. Il est passé d’une expression selon laquelle ce n’était pas une urgence à une expression selon laquelle cela devient une urgence. Tant mieux, je l'écoute.

J’avais également lu dans la presse qu'il ne fallait, évidemment, pas stigmatiser les entrepreneurs. Je pense qu’il ne faut pas les stigmatiser tous, mais je constate que vous avez tout de même beaucoup plus de facilité à stigmatiser les chômeurs que les entrepreneurs. Cela, c'est une chose.

La deuxième chose que je voulais vous dire, c'est qu'il ne faut pas passer à côté de cette politique très importante parce qu'il y a une chose essentielle à dire, c'est que la discrimination enclenche une démotivation de la part des personnes qui sont stigmatisées, de la part des personnes discriminées. Il y a une démotivation. Avec cette démotivation, on entre dans un cercle vicieux évidemment. Ce sont des catégories entières de population qui n'ont pas accès à l'emploi.

Monsieur le Ministre, je vous incite à bien travailler, surtout à faire tout ce qu'il faut pour ne pas discriminer et pour enclencher des politiques antidiscriminations.

 

 

 

15-08-17 - DECES DE LINDA MUSIN

Notre Fédération a appris avec une infinie tristesse le décès de notre Camarade Linda Musin.
Historienne de formation, militante convaincue, Linda avait également été bourgmestre de Fléron et députée fédérale.
La Fédé présente aux proches et à la famille de Linda ses plus sincères condoléances

04-07-17 - IN MEMORIAM - DECES DE JEAN BEULERS

Né le 4 avril 1931, Jean Beulers, fit des études à l’Institut de travaux publics de Liège en cours du soir tout en travaillant au service des eaux de la ville de Liège qui sera intégré plus tard à la CILE. Il s’est beaucoup occupé avec son épouse, enseignante et cousine d’André Cools, de la section des Faucons rouges de sa commune de Mons-lez-Liège et fut délégué de son USC à l’Assemblée de la Fédération liégeoise du PSB/PS. Son père Hubert, mineur et délégué syndical, fut Sénateur socialiste pendant 17 ans, Premier Echevin de Mons-lez-Liège pendant six ans et Bourgmestre 18 ans jusqu’en 1970.

C’est alors que son fils Jean finit par se laisser convaincre de se présenter aux élections communales avec le PSB et réalise le plus gros score. On lui propose dès lors le poste de Bourgmestre mais, comme son père avant lui, il préfère acquérir d’abord de l’expérience comme Premier Echevin. Néanmoins, après seulement trois mois, il assumera cette fonction en raison de la mort prématurée du Bourgmestre nommé.

Il restera Bourgmestre jusqu’à la fusion de sa commune au sein du grand Flémalle, effective en 1977, où il est occupera la fonction d’Echevin de la jeunesse, des sports et de la culture pendant 11 ans. A ce titre, les Flémallois lui doivent surtout le centre d’art wallon contemporain de la Communauté française de Belgique La Châtaigneraie, le Musée de la Préhistoire en Wallonie devenu PréhistoMuseum de Ramioul, la création de l’office du tourisme et la création d’un plan d’eau pour les pêcheurs et le club nautique. Par ailleurs, il fut candidat sur les listes du Sénat en 1977 et 1978 mais ne fut pas élu.

Suite au départ de son ami Bourgmestre et ex-Président du parti André Cools pour le Ministère des pouvoirs locaux, travaux subsidiés et de l’eau de la Région wallonne en 1988, il est nommé Bourgmestre faisant fonction et remplacera définitivement André Cools après son assassinat en 1991. Il le restera jusqu’en 2000, soit au total (titre faisant fonction compris) encore 11 ans.

Entre autres fonctions, il fut aussi administrateur de l’aéroport voisin de Bierset dont il participa au développement. Cet homme simple et apprécié de tous, dont le nom a été donné à l’école de Mons-Lez-Liège, est décédé vendredi 30 juin 2017 à l’âge de 86 ans.

 

Guillaume Rimbaud

ALPHAS

30-06-17 - REGION - A.ONKELINX INTERROGE LE MINISTRE DE L'ACTION SOCIALE: Les avantages sociaux liés à l'aide aux personnes âgées (APA)

J'interroge souvent Monsieur le Ministre sur l'assurance autonomie, et notamment sur la disparition du système de l'aide aux personnes âgées (APA) et les craintes d'une perte financière significative pour certains bénéficiaires en situation précaire.

Aujourd'hui, il me revient que dans le système actuel, une ouverture de droit à l'APA, même sans bénéfice de celle-ci permet à la personne de bénéficier d'avantages sociaux et fiscaux (carte accompagnateur, statut BIM,…).

 

Qu'adviendra-t-il de ces avantages sociaux et fiscaux octroyés par le fédéral dans le cadre de l'assurance autonomie ? Des échanges ont-ils eu lieu avec le fédéral à ce sujet ? Les personnes qui ne pourront bénéficier de l'assurance autonomie perdront-elles l'accès à ces avantages ?

 

Réponse du ministre :

 

M. Maxime Prévot - Il est vrai que le bénéfice de l’APA permet d’obtenir différents avantages sociaux et fiscaux. Cependant, ces compensations sociales ou fiscales auxquelles les personnes handicapées peuvent prétendre ne font pas l’objet d’une condition ou d’une procédure unique. En effet, dans certains cas, il suffira d’une reconnaissance d’un certain degré de handicap, dans d’autres viendra s’y ajouter un seuil de revenus à ne pas dépasser (fixé par l’institution qui octroie la compensation), enfin, le fait de percevoir une allocation versée par la Direction générale Personnes handicapées (ex-Vierge noire). Il s’agira, dans ce dernier cas, soit d’une allocation de remplacement de revenus et/ou une allocation d’intégration, réservées aux personnes de moins de 65 ans, et restées de la compétence du Fédéral, soit d’une allocation pour l’aide aux personnes âgées (APA) destinée aux personnes de plus de 65 ans, transférée à la Région wallonne dans le cadre de la sixième réforme de l’État, mais dont la gestion des demandes reste actuellement assurée par la Direction générale Personnes handicapées, qui agit pour compte de la Région.

Parmi les différents avantages, seuls l’intervention majorée de l’assurance soins de santé et le tarif social gaz/électricité sont conditionnés par, entre autres prestations, le bénéfice de l’APA. Les autres avantages peuvent être obtenus moyennant une évaluation du handicap que la DG Personnes handicapées peut réaliser, sur demande, pour toute personne handicapée, quel que soit son âge. Si la personne handicapée peut introduire elle-même la demande d’évaluation de son handicap en ligne, elle peut également le faire via son administration communale, son CPAS ou sa mutuelle. Ainsi, à l’issue de l’expertise réalisée par le médecin désigné par la Direction générale, une attestation fixant le résultat en points de perte d’autonomie est envoyée à la personne handicapée et, pour certaines compensations, ce résultat est également envoyé, de manière électronique et automatique, à l’institution qui octroie cet avantage.

 

En ce qui concerne le tarif social gaz/électricité et l’intervention majorée de l’assurance soins de santé, à côté du fait de percevoir une allocation pour personne handicapée, il y a d’autres manières de faire valoir son droit, notamment par le fait de percevoir une garantie de revenu aux personnes âgées (GRAPA) octroyée par le Service fédéral des pensions (ex-ONP). Pour l’intervention majorée, il y a également la possibilité de faire valoir auprès de la mutuelle une reconnaissance en tant que personne handicapée couplée avec une déclaration de revenus, de façon à établir la situation sociale de la personne concernée.

 

Les actuels bénéficiaires d’une allocation pour l’aide aux personnes âgées n’ont toutefois rien à craindre : au moment où l’assurance autonomie sera créée, leur droit à l’APA sera figé dans un régime de droits acquis, et les compensations sociales ou fiscales qui en découlent seront, par conséquent, sauvegardées.

 

Pour ceux qui ultérieurement à la mise en oeuvre de l’Assurance autonomie, auraient pu prétendre à l’APA, l’automaticité qui prévalait ne pourra être maintenue en l’état. Il existe toutefois suffisamment d’alternatives pour bénéficier de l’ensemble des avantages, hormis le tarif social gaz/électricité évoqué ci-dessus. Je ne doute pas qu’une concertation avec les Autorités fédérales permettra de trouver une solution qui permette de garantir l’accès à ces droits dérivés aux personnes qui répondent aux conditions actuelles. Il me paraît néanmoins prudent d’attendre que les principes et conditions régissant l’assurance autonomie soient affinés avant d’entamer les contacts.

 

 

 

30-06-17 - REGION - A.ONKELINX INTERROGE LE MINISTRE DES AEROPORTS: la décision de la Cour d'Appel de Bruxelles au sujet de l'indemnisation des riverains de l'aéroport de Liège

Monsieur le Ministre, c'est vrai que je suis depuis un certain temps la politique des aéroports et en particulier celui de Liège. Déjà du temps du ministre Antoine, on a quand même pas mal travaillé, il faut le dire, au rachat d'habitations, à l'isolation et la Région wallonne. Les pouvoirs publics en Wallonie ont dépensé beaucoup d'argent pour le développement de l'aéroport, ce qui est une excellente chose, parce qu'on le voit maintenant, c'est une réussite économique formidable, c'est un outil qui génère énormément d'emplois, de tous types et essentiellement des emplois qui ne sont pas qualifiés. Donc, pour la région de Liège, entre autres, c'est un outil extrêmement structurant.

Je pensais très sincèrement qu'avec les efforts qui ont été faits depuis des années en matière d'isolation et avec les sommes très importantes qui ont été consenties, qu'effectivement cette histoire était terminée et que l'on pourrait, forts de ce que l'on avait réalisé, continuer à voir cet aéroport se développer – espérons-le – dans tous les domaines, car je suis aussi de ceux qui disent qu'en matière de passagers, il y a encore des choses à faire aussi, même si en matière de fret c'est l'un des aéroports les plus performants d'Europe.

Monsieur le Ministre, j'ai quand même été étonné de la décision de la deuxième chambre Affaires civiles de la Cour d'appel de Bruxelles qui vient, après 18 ans de procédure, de prendre un arrêt disant que la Région a commis une faute en ne prenant pas, concomitamment avec le développement de l'aéroport, les mesures destinées à réduire effectivement les nuisances qu'allaient nécessairement subir les riverains, et que la société TNT a causé à certains riverains un trouble excessif de voisinage. Des indemnités provisionnelles iraient de 1 à 45 000 euros, plus les intérêts.

Monsieur le Ministre, êtes-vous en possession de cet arrêt ? Je pense que oui. Mais surtout, quelle suite envisagez-vous de donner à cet arrêt ?

 

Réponse du ministre :

 

M. René Collin - Madame et Monsieur les députés, dans ce dossier vieux de 19 ans, après de multiples péripéties juridiques, dont un arrêt de la Cour de cassation et de la Cour de justice de l'Union européenne, la Cour d'appel de Bruxelles a rendu son arrêt sur le fond le 2 juin 2017.

En attendant une analyse approfondie de l'arrêt de nos avocats, il ressort d'une première analyse que la cour rejette toutes les demandes en cessation totale ou partielle de l'exploitation de l'aéroport de Liège-Bierset. L'activité actuelle de Liege Airport n'est donc pas remise en cause.

En revanche, contrairement à la Cour d'appel de Liège en 2004, le Cour d'appel de Bruxelles considère que la Région a commis une faute en ne réalisant pas une étude d'incidences sur l'environnement préalable au développement de l'aéroport de Liège et à l'arrivée de TNT dans les années 1990.

La responsabilité de Liege Airport et TNT est également reconnue sur base de la théorie des troubles de voisinage.

Elle accueille, à l'encontre de la Région, de Liege Airport et de TNT, les demandes d'indemnisation des riverains pour les troubles subis entre le 1er mars 1998 et le 28 février 2004.

La Cour d'appel évalue, à titre provisionnel, le préjudice des riverains selon les zones où ils se situent.

Par ailleurs, la cour octroie aux riverains un délai de six mois à date de la signification de l'arrêt pour demander une expertise ayant pour objet, d'une part, la vérification de la conformité des travaux d'insonorisation aux normes de la loi du 18 juillet 1973 pour les riverains ayant obtenu une insonorisation et, d'autre part, de la juste valeur de rachat de leur habitation pour ceux dont le bien a été racheté.

Enfin, la cour ordonne, sous astreinte, à la Région de mettre en oeuvre le contrôle et la sanction du respect des normes de bruit à l'extérieur en procédant à l'officialisation du réseau des sonomètres et en assurant le respect de la procédure administrative prévue par l'arrêté du Gouvernement wallon du 29 janvier 2004 relatif aux sanctions administratives dans le cadre de la lutte contre le bruit généré par les aéronefs utilisant les aéroports de la Région wallonne.

L'impact budgétaire de l'arrêt et les options de recours envisagées – en l'occurrence un pourvoi à la Cour de cassation – sont à l'étude actuellement et chez nos avocats et dans nos services.

Réplique du député :

 

M. Alain Onkelinx - Je ne peux qu'acter la volonté, en tout cas, d'étudier la possibilité d'un pourvoi en cassation. Il me semble que ce ne serait pas inutile, très sincèrement, parce que quand je vois l'arrêt, je me dis quand même que par rapport aux efforts qui ont été effectués et par rapport à tout ce qui a été fait, il me semble que le recours en cassation est non seulement souhaitable, mais nécessaire.

 

 

 

 

 

 

30-06-17 - REGION - D.GERADON INTERROGE LE MINISTRE DE L'ENVIRONNEMENT: le recyclage des déchets

Cocorico ! En 2016, la Belgique a atteint un taux de recyclage de 87.4 % et un taux de valorisation de 90 % selon l’ASBL Fost Plus, ce qui nous assure le statut de leader européen !

Le projet test des sacs mauves et le recyclage effectué par les entreprises ont été des éléments déterminants qui ont amené la Belgique à ce taux record, mais il faut également épingler le rôle joué par la structure Be WaPP.

En effet, elle soutient financièrement les communes dans la lutte contre les incivilités environnementales, mais permet également à celles-ci de se doter d’outils de nettoiement efficaces.

Dès lors et au regard du coût important représenté par le recyclage, a-t-on constaté une augmentation des demandes émanant des communes auprès de la structure Be Wapp ?

Enfin, concernant le taux de recyclage et de valorisation, dispose-t-on de chiffres précis quant à la contribution de la Wallonie dans la statistique nationale ?

Réponse

Le taux de recyclage est le rapport entre les quantités de matériaux recyclés et les quantités de matériaux mises sur le marché belge au cours d’une année.

Des chiffres précis sont disponibles quant aux quantités collectées et recyclées de la Wallonie, mais, pour ce qui est des quantités de matériaux mises sur le marché, nous ne disposons que de chiffres qui concernent l’ensemble de la Belgique, les entreprises belges ayant généralement des activités qui ne sont pas limitées à une seule région. Il n’est donc pas possible de déterminer avec exactitude le taux de recyclage propre à une seule région. Néanmoins, on estime que les chiffres wallons de recyclage sont comparables aux chiffres nationaux belges.

Les aides et les services proposés par Be WaPP rencontrent un succès croissant et la notoriété de la cellule auprès des communes de Wallonie est aujourd’hui bien établie.

En attestent les quelques chiffres suivants :

-  Quasiment toutes les communes de Wallonie se sont associées d’une manière ou d’une autre au dernier

 

Grand Nettoyage de Printemps ;

-  42 d’entre elles ont participé à l’appel à projets de novembre 2016 en vue du lancement de projets-pilotes s’inscrivant dans les 5 axes du plan d’actions propreté publique : Infrastructure-sensibilisation-répressionparticipation-gestion de l’espace ;

-  128 communes et 2 intercommunales bénéficient, depuis février 2017, de l’engagement d’un agent PTP spécialement dédié à la propreté publique et un nouvel appel à candidatures vient d’être lancé pour augmenter encore ce nombre ;

-  En 2016, 170 communes se sont partagé 94 aspirateurs, 6.776 poubelles et 1.400 cendriers urbains, pour un budget total de 3,53 millions d’euros.

 

30-06-17 - REGION - D.GERADON INTERROGE LE MINISTRE DE LA SANTE: le prix des autotests de dépistage du VIH

Depuis le 23 novembre 2016, les autotests de dépistage du SIDA sont sur le marché. Simples, rapides et discrets, ils rencontrent un énorme succès auprès des Belges et auraient permis à beaucoup de personnes de ne plus être ignorantes de leur statut sérologique.

Pour les professionnels de la santé, ce test est de bon augure et s’ajoute à l’arsenal des moyens mis à disposition pour éviter la propagation du virus du SIDA et ainsi permettre de traiter les personnes infectées.

Le seul petit bémol de ce test est son prix. Sans être exorbitant (entre 25 et 30 euros), il reste néanmoins plus cher que les tests pratiqués dans les centres de planning familial (entre 5 et 7 euros) et peut rebuter certaines personnes à entreprendre une démarche de dépistage si elles veulent garder l’anonymat.

Ce prix est dû notamment à la TVA qui est de 21 %, contrairement aux prix des préservatifs qui sont à 6 %. Est-il envisageable que Monsieur le Ministre puisse sensibiliser la Ministre fédérale de la Santé à cette problématique afin que les autotests rentrent dans la même catégorie que les préservatifs ?

Il est important de pouvoir rendre accessible au plus grand nombre une méthode qui permet de lutter contre la propagation de cette maladie.

Réponse

Bien que la question du prix ne relève pas de ma compétence, mais bien de celle du Ministre fédéral de la santé, cette question fait partie des discussions en cours au sein de l’Intercabinets « Maladies chroniques – Prévention ».

Tous les Ministres de la Santé y sont représentés. L’objectif est notamment une bonne coordination et une bonne collaboration entre les différents niveaux de pouvoir sur le dépistage des IST.

Une priorité du Groupe de travail technique « santé sexuelle » est le développement d'une stratégie nationale en matière de tests VIH. Des experts ont été conviés pour discuter de cette stratégie. Plusieurs études sont en cours au niveau du KCE sur le thème de la santé sexuelle.

 

Sur le plan stratégique, l'accent doit être mis sur l'identification de sous-groupes cibles au diagnostic tardif, les raisons pour lesquelles ces sous-groupes ne sont pas atteints, et comment faire pour les atteindre. Une étude est en cours à l'Institut de santé publique (ISP) concernant l'identification de ces groupes cibles. Les résultats sont attendus prochainement. Dès que les résultats de l'étude annoncée de l'ISP sur les diagnostics VIH tardifs seront connus, l’Intercabinets examinera comment transposer ces résultats en mesures concrètes pour réduire le groupe des diagnostics tardifs en Belgique.

 

28-06-17 - ASSEMBLEE FEDERALE

La Fédération liégeoise du PS s’est réunie ce mercredi en Assemblée fédérale au Centre culturel de Chênée sous la présidence de Jean-Pierre Hupkens et en présence des vice-président(e)s Laura Crapanzano, Chantal Colemont et Thibaud Smolders

Les militant(e)s ont débattu des sujets à l’ordre du jour du Congrès national du PS prévu ce 2 juillet en matière notamment de bonne gouvernance.

Les délégué(e)s des USC et sections locales se sont prononcé(e)s, à une très large majorité (80%), en faveur d’un décumul limité aux rémunérations entre les fonctions de bourgmestre, échevin ou président de CPAS d’une part, et un mandat parlementaire d’autre part.

Le vote en faveur d’un décumul intégral a recueilli  21%.

Lors du Congrès national, la Fédération liégeoise du PS exprimera son choix que tout parlementaire européen, fédéral, régional ou communautaire qui détient également un mandat de bourgmestre, échevin ou président de CPAS doit exercer cette fonction locale à titre gratuit.

Les délégués ont également voté contre le décumul intégral dans les communes de plus de 50.000 habitants (60%)

Enfin c’est à l’unanimité que l’assemblée a approuvé l’exercice à titre gratuit des mandats dérivés dans les asbl communales, paracommunales et a voté en faveur de l’intégration dans le plafond légal de tout mandat détenu par un élu dans une asbl ou personne morale soumise à la législation sur les marchés publics (deux mesures déjà d’application à la Fédération liégeoise du PS

28-06-17 - REGION - D.GERADON INTERROGE LE MINISTRE DE LA SANTE: le label "backsafe"

Une fois de plus, un triste constat s’impose à nous. L’âge le plus touché par des accidents corporels sur la route est de 19 ans. En effet, à kilomètres parcourus égaux, le risque 6 fois plus élevé à cet âge que pour les 32-64 ans.

Les facteurs de risque sont nombreux : inexpérience au volant, consommation d’alcool et de stupéfiants.

Les pouvoirs publics en sont conscients et de nombreuses initiatives sont mises en place pour essayer d’endiguer ce phénomène.

Le label « backsafe » est un bel exemple. Octroyé par l’Agence wallonne de la Sécurité routière (AWSR), il met en évidence les événements festifs qui favorisent le raccompagnement à domicile des fêtards.

Déjà une trentaine de festivals et des dizaines d’établissements ont obtenu ce label.

Est-il accompagné d’un subside régional ?

L’Agence wallonne de la Sécurité routière a-t-elle prévu des stands de prévention sur les lieux festifs durant la période estivale ?

Réponse

L’octroi du label BackSafe est lié à un appel à projets débouchant sur des subventions régionales auprès d'opérateurs principaux qui œuvre en tant que « plateforme » auprès des secteurs de l'HORECA, des festivals, etc., mais il n'y a toutefois pas d'octroi de subventions directement auprès des organisateurs des événements ou des sociétés (cafés, restaurants, ....).

Enfin, pour répondre à la dernière sous-question, l’Agence met à disposition du matériel dans le cadre des évènements festifs qui bénéficient du label.

 

Actualités ► Toute l'actualité

  • 2017-09-08 - OPERATION COOPSO - APPEL AUX USC ET SECTIONS

    L'année dernière, le PS et l'ASBL Coopso s'étaient associés pour proposer un achat groupé d'énergie (électricité, gaz, mazout, pellet et bois de chauf...

    ► Tout l'agenda
  • 2017-09-06 - REGION - A.ONKELINX INTERROGE LE MINISTRE DE L'ECONOMIE: la discrimination à l'...

    Monsieur le Ministre, il est vrai que, comme chaque matin, je fais ma revue de presse, je suis un lève-tôt. En lisant cette revue de presse de ce 31 août, j'ai ma...

    ► Tout l'agenda
  • 2017-08-15 - DECES DE LINDA MUSIN

    Notre Fédération a appris avec une infinie tristesse le décès de notre Camarade Linda Musin.
  • 2017-07-04 - IN MEMORIAM - DECES DE JEAN BEULERS

    Né le 4 avril 1931, Jean Beulers, fit des études à l’Institut de travaux publics de Liège en cours du soir tout en travaillant au service des eaux de l...

    ► Tout l'agenda
  • 2017-06-30 - REGION - A.ONKELINX INTERROGE LE MINISTRE DE L'ACTION SOCIALE: Les avantages soc...

    J'interroge souvent Monsieur le Ministre sur l'assurance autonomie, et notamment sur la disparition du système de l'aide aux personnes âgées (APA) et les craintes...

    ► Tout l'agenda
  • 2017-06-30 - REGION - A.ONKELINX INTERROGE LE MINISTRE DES AEROPORTS: la décision de la Cour...

    Monsieur le Ministre, c'est vrai que je suis depuis un certain temps la politique des aéroports et en particulier celui de Liège. Déjà du temps du ministre Antoi...

    ► Tout l'agenda
  • 2017-06-30 - REGION - D.GERADON INTERROGE LE MINISTRE DE L'ENVIRONNEMENT: le recyclage des d...

    Cocorico ! En 2016, la Belgique a atteint un taux de recyclage de 87.4 % et un taux de valorisation de 90 % selon l’ASBL Fost Plus, ce qui nous assure le statut de...

    ► Tout l'agenda
  • 2017-06-30 - REGION - D.GERADON INTERROGE LE MINISTRE DE LA SANTE: le prix des autotests de d...

    Depuis le 23 novembre 2016, les autotests de dépistage du SIDA sont sur le marché. Simples, rapides et discrets, ils rencontrent un énorme succès auprès des Bel...

    ► Tout l'agenda
  • 2017-06-28 - ASSEMBLEE FEDERALE

    La Fédération liégeoise du PS s’est réunie ce mercredi en Assemblée fédérale au Centre culturel de Chênée sous la présidence de Jean-Pierre Hupke...

    ► Tout l'agenda
  • 2017-06-28 - REGION - D.GERADON INTERROGE LE MINISTRE DE LA SANTE: le label "backsafe"

    Une fois de plus, un triste constat s’impose à nous. L’âge le plus touché par des accidents corporels sur la route est de 19 ans. En effet, à kilomètres par...

    ► Tout l'agenda

Agenda ► Tout l'agenda

  • 0000-00-00 - test
    èuuyj
  • 0000-00-00 - iiiu
    iiiuuiii
  • 0000-00-00 - twi fb
    twi fb
  • 0000-00-00 - message long
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Aenean tortor mauris, ultricies vitae semper vel, dapibus ac tellus. Mauris risus nibh, pellentesque id consectetur et, venenatis a tel...
  • 0000-00-00 - tgtgtg
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Aenean tortor mauris, ultricies vitae semper vel, dapibus ac tellus. Mauris risus nibh, pellentesque id consectetur et, venenatis a tel...
  • 0000-00-00 - yh
    yh
  • 0000-00-00 - uuuuuuuuu
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Aenean tortor mauris, ultricies vitae semper vel, dapibus ac tellus. Mauris risus nibh, pellentesque id consectetur et, venenatis a tel...
  • 0000-00-00 - ggggggggggg
    gggggggggggg
  • 0000-00-00 - ggggggggggg
    gggggggggggg
  • 0000-00-00 - agenda
    agenda super chargé cette semaine>>>>
Copyright © 2017 FEDERATION PARTI SOCIALISTE LIEGE. Tous droits réservés | Vie Privée | Website by Flexvision